Taxinomie / Nomenclature

Publié le par Martine

Allez ! Un petit cours sur la taxonomie (ou taxinomie) botanique relative aux noms de ces belles orchidées...

Pour commencer, un petit rappel sur la situation de l'orchidée dans le monde, tiré du code international de nomenclature botanique (ICBN) :

- Règne des Plantes (Plantae)
- Division des spermatophytes (Spermatophyta)
- Subdivision des magnoliophytes (Magnoliophytina)
- Classe des Liliopsida
- Sous classe des Liliidae
- Ordre des Orchidales
- Famille des Orchidaceae

Ensuite toutes les sous familles, tribus, sous tribus, genres, sous genres, espèces, variétés, formes que l'on connaît.

Quelques définitions importantes à connaître pour comprendre ce qui suit :

Une espèce est un groupe taxonomique qui possède des caractères similaires, reproduit isolément des autres groupes et ayant un ancêtre commun.
Le genre est un groupe qui rassemble plusieurs espèces ayant des caractères encore plus proches qu’avec les autres membres de l’espèce.
La variété est une variante ou une sous espèce qui diffère par le lieu d'origine, la taille, etc …
Le cultivar est le nom d’un plant en particulier ainsi que toutes les reproductions végétatives ( ! ) qui en sont faites.

A présent, venons-en à la nomenclature proprement dite :

Pour les botaniques :

Le nom du genre s’écrit en latin, italique et la première lettre en capital. (Paphiopedilum)

Le nom de l’espèce s’écrit en latin, italique et minuscule (hirsutissimum)

Le nom de la variété s’écrit en latin, variété (var.) en non-italique mais le nom en italique (var. esquirolei)

Le nom du cultivar ne s’écrit pas en latin ni en italique, s’écrit dans des mots simples et la première lettre en majuscule (‘Candor Tapestry’)

Ensuite peuvent venir les récompenses du cultivar

RenantheraMonachica.jpg

                                                                  Renanthera monachica


La récompense s’écrit en capitales et si elles sont multiples elles sont séparées par une barre de fraction (AM/AOS)

Le nom de la société récompensant s’écrit en capitales, en abréviation et si elles sont multiples elles sont séparées par une barre de fraction (AM/AOS)

Exemple : Paphiopedilum hirsutissimum var. esquirolei 'Candor Tapestry' AM/AOS


Pour les hybrides :


Le nom du genre (ainsi que les noms hybrides) s’écrit en latin, italique avec la première lettre en capitale (Paphiopedilum)

Le nom du semis de l’espèce hybride (Grex) ne s’écrit pas en latin ni en italique, mais avec la première lettre en capitale (Saint Swithin)

Le nom du cultivar ne s’écrit pas en latin ni en italique, s’écrit dans des mots simples mais avec la première lettre en capitale (‘Candor Triarchy’)

Ensuite peuvent venir les récompenses du cultivar

Phal-stuariana-x-Phal-mannii-var.-flava.JPG

                                                             Phalaenopsis stuartiana x mannii var. flava


La récompense s’écrit en capitales et si elles sont multiples elles sont séparées par une barre de fraction(CCM/AOS)

Le nom de la société récompensant s’écrit en capitales, en abréviation et si elles sont multiples elles sont séparées par une barre de fraction (CCM/AOS)

Les parents se notent d’abord par le parent femelle ensuite le parent mâle

Lorsque le genre est le même on omet la répétition du genre.

(Paphiopedilum philippinense x rothschildianum)
Exemple : Paphiopedilum Saint Swithin 'Candor Triarchy' CCM/AOS


Petit rappel des récompenses :

Basé sur :

- l’aspect, couleur, taille, substance et texture de la fleur
- l’arrangement de l’inflorescence
- la quantité de fleurs (florifère)

FCC : “First Class Certificate” (Certificat de première classe) (plus de 85 points sur 100)
AM : “Award of Merit” (recompense du mérite) (plus de 80 points)
HCC : “Highly Commended Certificate” (certificat qui recommende fortement) (plus de 75 points)

Basé sur : 

- la distinction exceptionnelle de la disposition
- la présentation
- la qualité raisonnable des fleurs

AD : “Award of Distinction” (récompense de la distinction) (plus de 75 points)

Pour les orchidées botaniques ou hybrides naturels qui sont considérés comme rare ou inhabituel en culture. N’est attribué qu’une seul fois pour n’importe quel espèce ou hybride normal et fournit un point de repère pour juger les futurs orchidées de ce type :

CBM : “Certificate of Botanical Merit” (certificat du mérite botanique)

Attribué au cultivateur et pas aux orchidées pour la bonne culture et les plantes florifères, de grande taille, belles et robustes.

ACC : “Award of Cultural Commendation” (plus de 75 points)

Pour le dispositif et l’exceptionnel culture :

ASR : “Award of Special Recognition” (recompense d’identification special)


Ces informations, fournies par un membre du forum Orchidées.fr en janvier 2004, sont extraites de
ce post.

Pour les puristes, un lien vers le
Code international de nomenclature botanique. Mais vraiment pour les puristes ! Bonne lecture !

Même s'il est très difficile pour des amateurs comme moi de mémoriser ces grands principes de nomenclature, je vais essayer, dorénavant, de m'appliquer, afin de libeller correctement le nom de mes orchidées...

Publié dans Langage des orchidées

Commenter cet article

Colombobine 20/09/2007 21:04

Très intéréssant ton post, j'y ai appris plein de choses!C'est vraiment compliqué la taxinomie, et je ne vais pas m'y aventurer plus avant!Déjà, quand j'aurai maitrisé ces notions sur le bout des doigts, ca sera pas mal!Et le pire, c'est quand une orchidée possède plusieurs noms! Ya vraiment  de quoi y perdre son latin!

M@rtine 22/09/2007 00:22

A qui le dis-tu !