Avez-vous des orchidées dans votre jardin ?

Publié le par M@rtine

Avis de recherche...
 





L'ophrys bourdon (Ophrys holosericea) fait partie de ces orchidées «trompeuses» qui imitent un insecte par leur forme, leur pilosité et leur parfum; le mâle, croyant féconder une femelle de son espèce, participe en fait à la pollinisation de la fleur...
(Photo de Beat Bäumler)



Energie-environnement.ch avec les botanistes du Centre du Réseau suisse de floristique ont besoin de votre aide
Article d’Isabelle Bratschi  paru le 30/06/2007 dans Le Matin Dimanche 

Elles se glissent dans un petit coin discret de votre jardin, se niche à l'ombre d'une haie ou se cache sous un arbre, là où vous n'êtes plus allé regarder depuis longtemps. Si vous voyez une orchidée autour de votre maison, n'hésitez pas à le faire savoir.

En collaboration avec les botanistes du Centre du Réseau suisse de floristique (CRSF), energie-environnement.ch lance un avis de recherche. «Wanted, orchidées».

«Le but de l'opération est de recenser les diverses espèces d'orchidées, de pouvoir localiser les endroits et d'établir une carte de répartitions pour chacune d'elles, explique Pierre-André Magnin, biologiste et responsable du site Internet qui récolte toutes les informations. Un travail à grande échelle a déjà été entrepris, mais les jardins privés échappent aux spécialistes car ils n'en ont pas l'accès pour leurs recherches.»

Certaines passent inaperçues...


Il faut savoir qu'en Suisse, environ septante espèces d'orchidées poussent dans la nature. Elles sont toutes protégées par la loi et beaucoup sont devenues rares. Seule une vingtaine peut s'installer spontanément dans une propriété ou sur un toit végétalisé.

«Les gazons de Desperate Housewives portent bien leur nom. C'est désespérant! reprend Pierre-André Magnin. Dans ces endroits entretenus à force d'engrais, de désherbants et d'antimousse, il n'y a aucune place pour ces petits cadeaux de la nature.»

Mais comment les reconnaître ? «Certaines espèces d'orchidées sont faciles à repérer car leurs feuilles sont spectaculaires et colorées, tel l'Orchis militaire. D'autres passent inaperçues à cause de leur couleur verdâtre, comme par exemple la Listère ovale», peut-on lire sur le site qui fournit toutes les images des orchidées, leur nom ainsi qu'un descriptif.

Durant les mois de juillet jusqu'à octobre, le nombre d'espèces d'orchidées sauvages indigènes en pleine floraison se chiffre à neuf.

Nul besoin de savoir exactement les reconnaître, energie-environnement.ch vous demande juste de leur signaler la présence d'une de ces fleurs, de prendre éventuellement une photographie et le tour est joué.

Cependant, pour vous aider dans votre recherche, Beat Bäumler, directeur du Centre du Réseau suisse de floristique (CRSF) vous en décrit quelques-unes. Quatre parmi les plus fréquentes.

 

J'en ai trouvé une... marche à suivre : 
Si vous trouvez une orchidées dans votre jardin, vous pouvez le signaler sur le site: energie-environnement.ch
Celui-ci fournit les images de chaque espèce avec un descriptif. Si vous reconnaissez votre fleur, il ne vous reste plus qu'à répondre à un mini questionnaire.
Si tel n'est pas le cas, vous pouvez prendre une photographie et l'envoyer par e-mail ou par poste. Sans oublier d'indiquer vos coordonnées.
E-Mail: orchidée@energie-environnement.ch
Adresse: Energie-environnement.ch, Rue des Maraîchers 8 1205 Genève
o                    Liste et photos des orchidées pouvant être dans votre jardin
o                    Questionnaire sur energie-environnement.ch
 

Commenter cet article